Alevinage Lac du Ballon

POURQUOI ALEVINER ?

Depuis de nombreuses années, nous alevinons régulièrement le lac du Ballon, afin de limiter l’impact des prélèvements des pêcheurs et de préserver le cheptel existant.
La reproduction naturelle existe, mais les conditions sont rudes là-haut (presque 1000 mètres d’altitude).
De plus, les salmonidés du lac n’ont aucun moyen d’accéder au reste du réseau hydrographique. Seul un petit ruisseau alimente la retenue et les zones de frayage sont de ce fait assez limitées.  

Il est donc nécessaire de procéder à des repeuplements artificiels.
PERIODE ET FREQUENCE DES REPEUPLEMENTS

En fonction de la rigueur et de la persistance tardive (ou non) de l’hiver, nous procédons à six ou sept repeuplements par an. En général, un lâcher de 100 kg de truites est effectué une fois par mois, d’avril à septembre (inclus).
GENRE, SOUCHE ET TAILLE DES POISSONS REINTRODUITS

La plus part du temps, nous alevinons avec de la truite Fario de souche Atlantique.
C’est le poisson le plus adapté à l’environnement du Lac du Ballon et la truite la plus rependue en Alsace. Les poissons lâchés ont toujours plus de 23 cm (la maille réglementaire). Premièrement c’est plus efficace que de repeupler avec des truitelles (mortalité moins  importante) et deuxièmement, ça fait plaisir aux pêcheurs…

Des ombles et des cristivomères sont également réintroduits de temps en temps.

ORIGINE DES POISSONS

Afin de limiter les risques sanitaires, et de disposer de poissons sains et de très bonne qualité, nous travaillons presque exclusivement avec deux piscicultures locales.
     >  Deux tiers des truites réintroduites au Ballon proviennent des établissements Baume
         à Chaux (90).
     >  Le tiers restant est élevé à la pisciculture de Wildenstein (AAPPMA de la vallée de la Thur).
         Il s’agit de truites dites Baerenbach (voir photos ci-dessus) qui sont les vraies truites originaires
         de nos rivières alsaciennes.